Search

Le livre "Passion chercheur" ((Belin, 2005) (ISBN 2-7011-4183-4) (notice BnF no FRBNF40077264))

La quatrième de couverture :
Qui sont les chercheurs ? Si l'on connaît leur inlassable curiosité, le mystère de leur " vocation " reste bien souvent entier. Jacques Duran éclaire notre lanterne à travers de nombreuses anecdotes,
et nous fait partager l'ultime joie de la découverte. En écho aux profonds remous que traverse actuellement la science française, l'auteur souligne, en outre, le hiatus persistant entre les idéaux des chercheurs et le quotidien de la recherche scientifique. Valse des ministères, pilotages absurdes imposés par les gestionnaires de toutes sortes, injonctions planificatrices des différentes institutions... Un témoignage qui vient à point nommé, sur un monde souvent très mal connu du grand public et des politiques, et sur un secteur essentiel, dont les retombées sur notre quotidien sont innombrables et la qualité reconnue... surtout à l'étranger !

Avis d'un lecteur sur Amazon.fr : "Un livre passionnant sur la recherche et les chercheurs

Enfin un livre qui dit ce qu'est la recherche, comment elle se nourrit, comment elle vit, comment elle avance, à quoi elle sert.
La recherche est faite par des chercheurs. Peu de Français en connaissent. L'énigme que représente le chercheur pèse même sur les étudiants et leurs familles qui se demandent souvent ce qu'est ce métier, comment on devient chercheur, comment on vit de cette activité. Ce livre répond avec clarté et beaucoup d'objectivité à cette question.
Le livre est divisé en deux parties bien distinctes.
La première partie est consacrée au chercheur lui-même. Qui est-il ? que fait-il ? Comment viennent ses idées ? Comment vit-il en société ? Comment devient-on chercheur ? Certes l'auteur du livre ayant été chercheur lui-même était bien placé pour répondre à ces questions, mais la richesse du livre vient de l'excellente documentation à travers de nombreux exemples de la vie et des découvertes de scientifiques célèbres. Excellente documentation que l'on retrouve également dans la réponse à une autre question essentielle : Un chercheur, pour quoi faire ? À quoi sert la recherche publique ? Ce livre illustre par des exemples bien choisis les percées remarquables des équipes de recherche françaises ces 50 dernières années, qui ont changé notre quotidien.
La deuxième partie du livre est consacrée aux questions qui fâchent, comme l'évaluation des chercheurs, ou les aberrations de la programmation de la recherche. Faute d'idée originale, nos technocrates se contentent d'ailleurs souvent d'ériger en politique scientifique ce qui n'est que suivre (avec quelques années de retard) des modes, comme actuellement celle des nanosciences, par exemple. Ce n'est pas la première fois que ces effets de mode sont dénoncés par des scientifiques eux-mêmes. Un prix Nobel de physique (Robert Laughlin) l'a fait récemment, justement sur cet engouement excessif sur les nanosciences, dans chapitre du livre « Un univers différent » édité chez fayard (2005) consacré au Carnaval des (nano)babioles. Mais le livre de Jacques Duran va bien au-delà des anecdotes pour mettre l'accent sur le problème de fond. Il y dénonce avec force l'invasion des tâches administratives, et depuis la fonctionnarisation de la recherche dans les années 80, l'invasion de la bureaucratie. Pour autant on cherchera en vain toute polémique. Ce livre est écrit de façon rigoureuse, en se bornant à relater des faits, définissant les conditions de travail actuelles des chercheurs, et des difficultés auxquelles ils sont confrontés pour mener à bien leur mission. Cette partie du livre est drôle, non pas parce qu'elle relate des histoires, mais parce qu'elle est écrite avec l'humour des Shadoks. Nos établissements de recherche n'ont évité aucun des écueils de la dérive bureaucratique, pourtant dénoncés par des sociologues comme Crozier (« Le phénomène bureaucratique » aux Edition du Seuil) dès 1963!
Pas vraiment de solution proposée pour remédier aux dérives actuelles, ce qui aurait changé le livre en un document de travail réservé à des spécialistes: ce livre est résolument destiné au grand public. Mais il souligne aussi que trouver une solution à ces dérives et dysfonctionnement est un problème très complexe, et que les remèdes miracles dont on entend parler dans les salons des ministères ne sont que des placebos. Du reste depuis 1963, personne n'a trouvé les remèdes à ces maux connus dans toute la fonction publique.
Le livre « Passion chercheur » est donc un livre passionnant que je recommande à toutes les personnes curieuses de mieux connnaitre ce monde de la recherche. Nos « décideurs », souvent enfermés dans leurs certitudes pourront aussi y trouver matière à réflexion, de nature à leur éviter bien des erreurs mettant en péril la vitalité de la recherche publique en France."

- Une Analyse parue dans les médias lors de la sortie du livre.